Universität Wien FIND

110235 SE Regional Studies Seminar (MA) - French (2016W)

Le repas gastronomique des Francais. Approches socioculturelles et réflexions didactiques

9.00 ECTS (2.00 SWS), SPL 11 - Romanistik
Continuous assessment of course work

Voraussetzungen lt. Studienplan:

MA: s. Studienplan

Lehram t(Diplom) : Absolvierung der Sprachbeherrschung/ I. Studienabschnitt und der Landeswissenschaft / I. Studienabschnitt

Details

max. 25 participants
Language: French

Lecturers

Classes (iCal) - next class is marked with N

Le cours du 10 novembre sera rattrapé par des quarts d'heure supplémentaires lors de six séances sur lesquelles nous nous mettrons d'accord ensemble au début du semestre.

Thursday 13.10. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 20.10. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 27.10. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 03.11. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 10.11. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 17.11. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 24.11. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 01.12. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 15.12. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 12.01. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 19.01. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8
Thursday 26.01. 15:15 - 16:45 Seminarraum ROM 3 (3B-EG-27) UniCampus Hof 8

Information

Aims, contents and method of the course

L’inscription du « repas gastronomique des Français » sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco en 2010 s’inscrit dans une histoire et des discours de/sur la gastronomie française, histoire et discours qui seront au c½ur de ce séminaire, l’un des objectifs centraux de celui-ci étant de tenter de comprendre pourquoi et comment la gastronomie française a la réputation qu’elle a aujourd’hui et les raisons pour lesquelles on peut parler d’un « mythe gastronomique français » (A. Drouard). Il s’agira ainsi de penser la gastronomie française dans une perspective historique et socioculturelle et de prendre conscience de la nécessité et de l'importance de penser la gastronomie française dans ses relations et ses articulations avec des notions et des concepts tels que région et régionalisme, public et privé, classes sociales, exotisme, médias et médiatisation, et, finalement, identité culturelle et « identité nationale »
Nous nous intéresserons à la question de savoir ce que recouvre cette désignation « repas gastronomique des Français » et verrons de quelle manière elle est étroitement liée à l’identité collective et à des représentations aussi bien endogènes qu’exogènes. Nous travaillerons sur les différentes formes du discours gastronomique depuis sa naissance à la fin du 18e siècle, et ce en nous appuyant sur des textes de tous genres – de l’almanach aux émissions de télévision, en passant par les tableaux, les films et les critiques littéraires – pour saisir la singularité et la complexité de ce(s) discours. Nous nous pencherons sur l’histoire des restaurants, des cuisiniers et des critiques et montrerons à quel point gastronomie et tourisme peuvent être considérés comme une « sainte alliance », pour reprendre l’expression de Curnonsky. Les relations entre gastronomie et colonisation constitueront un autre accent thématique du séminaire, aux côtés de la question du « terroir » et des tendances contemporaines. De même, les repas, dans leurs dimensions sociales, seront également pris sous la loupe : qu'en est-il de leurs relations à la conversation, la convivialité et la commensalité, et des évolutions de ces relations ?, etc.
Le séminaire étant ouvert à la fois aux étudiant.e.s de Master et aux étudiant.e.s se destinant à l’enseignement, nous alternerons des séquences scientifiques et des séquences davantage didactiques, les unes et les autres s’enrichissant mutuellement.
Des séquences de travail en groupes alterneront avec des séquences magistrales.

Assessment and permitted materials

L'évaluation (et donc la note finale) repose sur la préparation des cours et la participation active pendant ces derniers, une présentation d'un texte théorique (étudiant.e.s de Master) ou d'une séquence didactique (étudiant.e.s de Lehramt) et d'un travail écrit de 20 pages.

Minimum requirements and assessment criteria

Il est attendu des étudiant.e.s qu'ils et elles soient prêt.e.s à s'investir dans le sujet, c'est-à-dire qu'ils et elles préparent les séances d'une manière attendue à ce niveau-là, lisent attentivement les textes au programme et soient capables d'en parler, présentent des contenus à un niveau adéquat, etc.
La note finale se compose des trois notes suivantes: celle pour la préparation/participation (20%), celle pour la présentation orale (30%) et celle pour le travail écrit (50%).

Examination topics

Tout ce qui aura été discuté pendant le cours.

Reading list

Sophie BESSIS (dir.), Mille et une bouches. Cuisine et identité culturelles (1995).
Françoise CHEVRIER et Loic BIENASSIS (dir.), Le repas gastronomique des Français (2015) - articles choisis.
Julia CSERGO et Jean-Pierre LEMASSON (dir.), Voyages en gastronomie. L'invention des capitales et des régions gourmandes (2008).
Alain DROUARD, Le mythe gastronomique français (2010).
Alain DROUARD, Histoire des cuisiniers en France. XIXe-XXe siècle (2007).
Norbert ELIAS, La civilisation des m½urs (1939/1973).
Françoise HACHE-BISSETTE, Denis SAILLARD (dir.), Gastronomie et identité culturelle française. Discours et représentations (XIXe-XXIe siècles) (2007) - chapitres choisis.
Françoise HACHE-BISSETTE, Denis SAILLARD (dir.), « A table! », numéro spécial de Le Temps des médias, n°24 (2015) - articles choisis.
Pascal ORY, Le discours gastronomique français des origines à nos jours (1998).
Pascal ORY, L'identité passe à table... L'avenir gastronomique de l'humanité en général et de la France en particulier (2013).
Robert PITTE, Gastronomie francaise. Histoire et géographie d'une passion (1991/2005).
Jean-Pierre POULAIN, Sociologies de l’alimentation. Les mangeurs et l’espace social alimentaire (2002/2013).
Florent QUELLIER, La table des Français. Une histoire culturelle (XVe-XIXe siècle) (2013).
Patrick RAMBOURG, Histoire de la cuisine et de la gastronomie françaises (2010).

Association in the course directory

Master: MAR 341/342 F; LA: 692-F

Last modified: Fr 31.08.2018 08:50